Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
45%

A la recherche de l’Acacia mangium !

Les agents du GEPOG ont débuté la mise à jour des données de répartition de l’Acacia mangium à l’Est de la Guyane. Plusieurs journées seront nécessaires pour arpenter l’ensemble des routes et pistes entre Matoury et Saint-Georges.

Identification d’Acacia mangium dans la partie Est de la Guyane © GEPOG

Bien que l’invasion ne soit pas conséquente, cette première journée de terrain a permis de détecter la présence de l’espèce dans plusieurs nouveaux sites par rapport à ce qui avait été observé en 2013 indiquant une avancée de l’invasion d’Acacia mangium sur cette partie du territoire.

L’établissement de ce diagnostic est indispensable avant la mise en œuvre des opérations de gestion prévues dans le cadre du projet LIFE BIODIV’OM.

Arrachage d’un Acacia mangium © GEPOG

L’Acacia mangium

L’Acacia mangium, originaire d’Australie, Indonésie et Papouasie Nouvelle-Guinée, a été introduit dans les années 80 pour la revégétalisation des sites miniers. Par sa croissance rapide et sa capacité à transformer les sols, l’espèce menace les savanes et plus généralement les milieux ouverts en provoquant la fermeture du milieu. De plus, sa litière est difficilement dégradable et empêche la réinstallation des espèces indigènes.

Actuellement, l’espèce figure parmi les espèces invasives les plus problématiques de Guyane.

Avancée d’un front d’Acacia mangium dans la savane © Anna STIER