Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
50%
F1 / Gestion du projet et plan d’action après-life

Objectif : Garantir le bon déroulement du projet, le respect du délai et des procédures mais également la validation par tous de l’ensemble des documents produits. Cela passe par la gestion technique et financière du projet par la structure coordinatrice mais aussi par une gestion locale de projet par les bénéficiaires eux-mêmes. Un plan d’actions « Après-LIFE » déterminera les actions à pérenniser et l’estimation des moyens financiers ou structurels pour les assurer.

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action

E2 / Transfert et réplicabilité

Objectif : Permettre la réplicabilité des résultats obtenus à destination de structures situées à Maurice, Madagascar, Sainte-Lucie, Guadeloupe et Saint-Barthélémy dont les problématiques sont similaires. Une stratégie de transfert et de réplicabilité sera élaborée et des actions de networking seront mises en place afin de favoriser le partage des connaissances entre les bénéficiaires du programme et les acteurs travaillant sur les mêmes thématiques.

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action

E1/ Sensibilisation à la biodiversité menacée

Objectif : Communiquer sur le projet tout en sensibilisant les populations aux enjeux de protection de la biodiversité d’Outre-mer. Un plan de communication sera élaboré afin de présenter le programme, ses actions, ses partenaires et les résultats attendus au grand public. Des campagnes de sensibilisation seront éditées sur place afin d’impliquer les populations et les décideurs locaux dans chaque territoire.

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action

D8 / Tableau des indicateurs de performance

Objectif : Effectuer une synthèse, sous forme de tableau, des apports du programme en début et en fin de la réalisation du projet, puis cinq ans après afin de mesurer le devenir des acquis du LIFE, spécialement les actions devant être pérennisées.

 

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action

D7 / Impact socio-économique du projet

Objectif : Estimer l’impact social et économique du programme à la fois sur les communes proches des sites sur lesquels le projet sera mené et sur l’ensemble des territoires. L’évaluation portera sur l’impact du projet sur les emplois et l’économie verte, sur le développement durable et les activités écoresponsables ainsi que sur la dynamique territoriale.

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action

D6 / Impact environnemental du projet

Objectif : Identifier les bénéfices fournis à l’Homme et produits par les sites et les espèces ciblées et évaluer l’impact du projet sur la valeur de ses bénéfices et les destinataires de ces derniers. L’impact des actions de lutte contre les espèces exotiques envahissantes sur les espèces et les habitats associés sera également évalué.

 

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action

D4 / Impact sur le Moqueur gorge blanche

Objectif : Évaluer l’impact du projet sur le Moqueur gorge blanche à l’aide d’un comité de suivi dédié au bon déroulement des actions. Une évaluation de la taille et un suivi de la population de l’espèce auront lieu au cours du projet afin de mettre en évidence l’impact des actions. Un suivi sur la mise en place du corridor sera effectué afin de s’assurer que les actions permettent effectivement à l’espèce de reconquérir les habitats qui pour le moment ne lui sont pas propices.

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action

D3 / Impact sur les mérous

Objectif : En Guyane et à Saint-Martin, évaluer et suivre l’impact de la gestion mise en œuvre pour améliorer le statut du Mérou géant et du Mérou de Nassau.

L’impact sera évalué dans les deux territoires par la mise en place de missions de surveillance et de police permettant d’acquérir des données régulières sur les captures de l’espèce cible en Guyane et sur le respect de la règlementation à Saint-Martin.

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action

D2 / Impact sur l’Acacia mangium et Melaleuca quinquenervia

Objectif : Évaluer l’impact du projet sur les niveaux d’invasion par Acacia mangium et Melaleuca quinquenervia. L’efficacité des techniques de lutte contre les EEE sera évaluée et les parcelles ayant subi l’action de lutte contre l’Acacia mangium seront suivies. L’impact des actions de plantation d’essences locales de substitution sera également évalué.

 

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action

D1 / Impact sur les espèces cibles de l’océan indien

Objectif : Évaluer l’impact du projet sur l’Échenilleur de la Réunion et le Crabier blanc à Mayotte en réalisant des suivis réguliers des espèces sur les lieux des actions du programme. Il s’agira d’évaluer l’efficacité et la pérennité de la lutte contre les espèces exotiques envahissantes et des opérations de renforcement et de réintroduction des populations. Un comité de suivi sera également créé et permettra de veiller au bon déroulement des actions.

 

%: Calcul réalisé sur la base des livrables rendus et non sur le temps passé sur l’action