Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
50%
Retour du Crabier blanc à la Lagune d’Ambato

Retour du Crabier blanc sur un des sites de reproduction de l’espèce !

Disparu depuis 2 ans de ce site de reproduction, le GEPOMAY a eu le plaisir d’observer 3 couples nicheurs de Crabier blanc en ce début d’année 2019.

Crabier blanc en nidification sur la lagune d’Ambato © GEPOMAY

La lagune d’Ambato

La lagune d’Ambato est une zone humide un peu éloignée de la mer, présentant une mangrove dont la surface est très restreinte (<1 ha), et qui représentait un site de reproduction du Crabier blanc jusqu’en novembre 2016, date à laquelle les nids ont été abandonnés, probablement provoqué par le dérangement et/ou le braconnage.

Le résultat d’actions concrètes

Suite à l’abandon des nids et à la disparition de l’espèce du site, le GEPOMAY a effectué en 2018, avec le soutien de l’UICN, la formation des agents de l’association « Jardin de Mtsangamouji » afin qu’ils puissent sensibiliser les populations locales à la protection de l’habitat du Crabier blanc et sur l’importance des zones humides.
En parallèle et en partenariat avec la DEAL de Mayotte, des actions de lutte contre les pratiques illégales ont été initiées par le Conseil Départemental, le service Départemental de l’AFB et la mairie de Mtsangamouji, commune dans laquelle se situe la lagune d’Ambato.

La découverte

Le 30 décembre dernier, le GEPOMAY et l’association « Jardin de Mtsangamouji » ont eu l’agréable surprise d’observer 3 couples nicheurs de Crabier blanc sur les palétuviers de la lagune. Il est fortement suspecté que cela soit le résultat des actions réalisées ces derniers mois.

Le Life BIODIV’OM

Ceci est une bonne nouvelle pour cette espèce menacée de disparition à l’échelle mondiale et qui fait l’objet d’actions de conservation dans le cadre du LIFE BIODIV’OM. Un suivi régulier de cette population par le GEPOMAY continuera en 2019 en espérant qu’ils produiront des jeunes et qu’ils reviendront nicher lors des prochaines saisons de reproduction.

Pour en savoir plus :

www.gepomay.fr

Formation TESSA 2019

Martinique et Saint-Martin : formation à un nouvel outil d’évaluation de l’impact des actions du projet LIFE !

Au cours du mois de janvier 2019, une formation sur la méthode TESSA a été effectuée en Martinique et à Saint-Martin. On vous explique ici ses objectifs.

Photo de groupe pour la fin de la formation TESSA 2019 en Martinique © Florent BIGNON/LPO

Du 14 au 17 janvier et du 21 au 23 janvier 2019, une formation sur l’outil TESSA a respectivement eu lieu en Martinique et à Saint-Martin, organisée par la Ligue pour la Protection des Oiseaux, coordinateur nationale du Life BIODIV’OM. Cette nouvelle méthode sera mise en place dans le cadre du Life BIODIV’OM par les bénéficiaires associés dont le Parc Naturel de Martinique et la Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin dans le but de mettre en avant l’impact des actions du projet sur l’Homme.

L’outil TESSA

Lors de ces formations, l’équipe de la LPO a présenté aux bénéficiaires associés ainsi qu’aux acteurs intéressés, une méthode permettant d’évaluer les bénéfices que la nature fournit à l’Homme tels que l’approvisionnement en nourriture, la protection côtière, la récolte de produits sauvages ou encore les loisirs basés sur la nature.
Cet outil, présenté sous forme d’un guide interactif, permet d’apporter de nouveaux arguments en faveur de la préservation de la conservation d’une espèce ou d’un espace en apportant des valeurs quantitatives aux bénéfices que l’Homme tire de la nature.

Les ateliers participatifs

Au cours de ces formations, des ateliers participatifs ont eu lieu, permettant aux acteurs présents d’appliquer directement les méthodes de l’outil. Ces ateliers participatifs sont à la base de la méthode TESSA puisque cette dernière s’articule majoritairement autours d’ateliers de concertation avec des personnes ou des structures en lien avec l’habitat ou l’espèce ciblée par l’étude.
Ces ateliers participatifs permettent d’obtenir l’ensemble des informations et des connaissances nécessaires à la bonne prise en compte des bénéfices que toutes les personnes tirent du site ou de l’espèce et de son habitat.

Les visites sur le terrain

Les formations se sont achevées par la visite des sites concernés par les actions du Life BIODIV’OM sur lesquels les études d’évaluation des avantages fournis par la nature seront effectuées au cours du programme. Ainsi, les équipes du Parc Naturel de Martinique ont fait découvrir le site de la Presqu’île de la Caravelle aux formateurs de la LPO et plus particulièrement l’habitat du Moqueur gorge blanche, l’espèce elle-même et la mangrove présente sur le site. Une rencontre avec un pêcheur local a également été organisée afin de pouvoir découvrir la pêche locale à la nasse et les bénéfices fournit par la pêche.
A Saint-Martin, les équipes de la Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin ont emmené les formateurs de la LPO découvrir la réserve et les différents îlets présents dans la zone.

Pour en savoir plus :

www.birdlife.org/worldwide/science/assessing-ecosystem-services-tessa
tessa.tools

Première mission de coordination pour le Life BIODIV’OM

Première mission de coordination pour le programme Life BIODIV’OM

En janvier 2019, la coordinatrice nationale du Life BIODIV’OM, Delphine MORIN a rencontré les deux nouvelles chargées de projet LIFE en Martinique et à Saint-Martin.

Présentation des systèmes de lutte contre les espèces exotiques envahissantes par un agent du Parc Naturel de la Martinique © Florent BIGNON/LPO

Une coordination nationale

Le Life BIODIV’OM est un programme européen déployant des actions sur cinq régions ultrapériphériques au sein desquelles des bénéficiaires réalisent les actions de conservation et de protection du projet. C’est donc le cas de la SEOR et du PNRun à La Réunion, du GEPOMAY à Mayotte, du GEPOG en Guyane, de l’AGRNSM à Saint-Martin et du PNM en Martinique. Afin de pouvoir gérer les délais, le déroulement des actions et le respect des budgets associés au programme, la coordination nationale du programme Life à été confiée à la Ligue pour la Protection des Oiseaux, forte d’une expérience sur de nombreux programmes européens.

Des visites régulières

Afin de pouvoir s’assurer du bon déroulement des actions, le projet prévoit des missions de coordination dans tous les territoires ciblés par le projet au cours des 5 ans. Ces missions permettent de faire un point sur les avancées du projet, d’organiser des séminaires sur des thématiques communes et de rencontrer les nouvelles personnes embauchées sur le programme.

Saint-Martin

La première mission de coordination du programme Life BIODIV’OM a eu lieu du 9 au 18 janvier dans les Caraïbes. Du 9 au 11 janvier, la coordinatrice du programme s’est réunie avec l’équipe de l’AGRNSM (Association de Gestion de la Réserve Naturelle de Saint-Martin), le directeur Nicolas MASLACH, et plus particulièrement avec Julien CHALIFOUR et sa nouvelle collègue Aude BERGER qui déploient les actions de protection du Mérou géant et du Mérou de Nassau à Saint-Martin.

Cette rencontre a permis de passer à la loupe le budget, le calendrier et les objectifs des actions du Life BIODIV’OM à Saint-Martin.

Martinique

Du 16 au 18 janvier, la coordinatrice du LIFE a poursuivi sa mission avec une visite de l’équipe du PNM : le Parc Naturel de Martinique. Elle s’est réunie notamment avec Maurice VEILLEUR, directeur de la Direction de la Protection et de l’Aménagement du Territoire, et Nancy JACQUELIN, future chargée de mission du Life BIODIV’OM en Martinique, pour leur présenter en détail le programme. Elle y a retrouvé Thomas ALEXANDRINE et Christelle BERANGER, très investis sur le Life, ainsi que ses collègues de la LPO, Awatef ABBIAH et Florent BIGNON, qui y dispensaient une formation dans le cadre du programme. Le 17 janvier, le PNM a également emmené la délégation LPO voir le Moqueur gorge blanche, espèce ciblée par le programme, dans la Réserve Nationale Naturelle de la Presqu’ile de la Caravelle.

Pour en savoir plus :

www.pnr-martinique.com
www.reservenaturelle-saint-martin.com

Séminaire de lancement

Le Life BIODIV’OM est officiellement lancé !

Du 19 au 23 novembre 2018, un séminaire d’ouverture a été organisé au siège national de la Ligue pour la Protection des Oiseaux en compagnie des différents bénéficiaires associés, tout droit venus des Outre-mer.

Séminaire de lancement à Rochefort © Florent BIGNON/LPO

Un programme multipartenaires

Le programme LIFE BIODIV’OM est coordonné au niveau national par la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Les actions sont réalisées sur les territoires par différents partenaires :

• La Société d’Études Ornithologiques de la Réunion (SEOR)
• Le Parc National de la Réunion (PNRun)
• Le Groupe d’Étude et de Protection des Oiseaux en Guyane (GEPOG)
• Le Parc Naturel de Martinique (PNM)
• Le Groupe d’Étude et de Protection des Oiseaux de Mayotte (GEPOMAY)
• L’Association de Gestion de la Réserve Naturelle de Saint-Martin (AGRNSM)

Le Life BIODIV’OM est le premier Life travaillant conjointement avec 5 associations et deux structures publiques sur 5 territoires d’Outre-mer différents.

Une semaine d’échange…

Au cours de ce séminaire, de nombreux échanges ont permis aux bénéficiaires de présenter leurs actions respectives et de faire un point administratif et financier. Un point a également été effectué sur les actions de communications et les actions d’évaluations d’impact du projet.

… et de découvertes

Ce séminaire a également été l’occasion pour les bénéficiaires de visiter la Réserve Naturelle Nationale de Moëze-Oléron dont la LPO est gestionnaire. Cette réserve est un des deux sites d’importance en France pour l’hivernage des limicoles et un des cinq premiers pour les canards. Chaque hiver 80 000 oiseaux d’eau sont dénombrés.
Les bénéficiaires ont également reçu une présentation du LIFE Vison d’Europe au sein des locaux de la LPO et une visite sur le terrain a été effectuée permettant aux bénéficiaires de découvrir les outils mis en place afin de détecter ce petit mammifère. Cette espèce, en danger critique d’extinction, fait donc l’objet d’un programme européen, coordonné par la LPO en partenariat avec le Conseil Départemental de Charente-Maritime et le GREGE, un bureau d’études expert en mammifères.

Pour en savoir plus :

www.lifevison.fr
www.reserve-moeze-oleron.fr

Kick off Life BIODIV’OM

Présentation du Life BIODIV’OM à Bruxelles !

Du 7 au 9 novembre 2018, à Bruxelles, avait lieu l’évènement de rencontre des projets Européens Life. L’occasion de présenter le Life BIODIV’OM à la Commission Européenne et d’en apprendre davantage sur le fonctionnement des programmes Life.

Présentation du Life BIODIV’OM au Kick-off à Bruxelles © Florent BIGNON/LPO

Des thématiques communes

Compte-tenu des nombreux projets européens LIFE présents lors de ces 3 jours, tous ont été classés et intégrés dans différentes catégories afin que chacun puisse échanger et partager son programme au sein d’une thématique commune.
Le Life BIODIV’OM a donc été associé à la catégorie « espèces exotiques envahissantes », thématique majeure et cause principale du déclin des espèces ciblées par le programme LIFE.
Avec une dizaine de projets LIFE inscrits dans cette catégorie, ce sont deux jours qui ont été consacrés à la présentation et aux échanges entre bénéficiaires sur les actions et les objectifs de chacun des projets Life.

Fonctionnement du programme Life

Ce Kick-off a également permis de présenter à l’ensemble des bénéficiaires de projets LIFE les interlocuteurs principaux entre la Commission Européenne et les bénéficiaires. Ainsi une présentation a été effectuée sur l’EASME, l’agence exécutive de la Commission Européenne ou encore NEEMO, l’équipe externe de gestion au rôle consultatif qui s’assure du bon déroulement du projet.
Un point supplémentaire a également été abordé sur les conditions générales des programmes LIFE, les attentes en terme de rendu et sur les outils de communication.

INTERLIFE 2018 !

Présentation du Life BIODIV’OM aux INTERLIFE 2018 !

Organisé cette année par le LIFE Tourbières du Jura, l’INTERLIFE 2018 s’est déroulé du 19 au 21 septembre 2018 à Bras-Panon dans le Jura. L’occasion de présenter le Life BIODIV’OM, ses actions et ses objectifs.

Visite d’une tourbière, site d’action du Life Tourbières du Jura © Florent BIGNON/LPO

Les INTERLIFE

L’INTERLIFE est la rencontre annuelle des différents porteurs de projets Life francophones sur plusieurs jours et est organisée par un programme Life en cours. En 2018, l’INTERLIFE a été organisé par le LIFE Tourbières du Jura. A cette occasion, tous les porteurs de projets LIFE francophones sont réunis ainsi que des membres de la Commission Européenne et des membres des bureaux externes de gestion des LIFE (NEEMO). Les INTERLIFE ont pour objectifs de présenter les nouveaux LIFE, de faire un bilan des programmes bientôt terminés, de réaliser des échanges autour d’ateliers thématiques sur les bonnes pratiques, le montage et la coordination des projets LIFE ou des ateliers plus techniques ou administratifs et financiers. L’organisation d’un tel évènement est aussi l’occasion pour le programme LIFE organisateur de montrer les actions du programme en cours.

Le Life Tourbières du Jura

En 2018, le Life Tourbières du Jura a accueilli les coordinateurs des programmes Life francophones à Bras-Panon dans le Jura, du 19 au 21 septembre 2018. Le programme Life tourbières du Jura vise à réhabiliter le fonctionnement d’un grand nombre de tourbières du massif jurassien franc-comtois. L’occasion pour les porteurs de projets LIFE de découvrir les travaux de restauration écologiques et de reméandrement effectués sur les tourbières, de visiter l’Espace des Mondes Polaires et de découvrir la gestion sylvopastorale du Haut-Jura.

Pour en savoir plus sur le Life Tourbières du Jura :

www.life-tourbieres-jura.fr