Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
40%

Découverte d’une colonie de Crabiers blancs dans une nouvelle mangrove

En Décembre 2020, l’association GEPOMAY a découvert l’emplacement d’une nouvelle colonie de Crabiers blancs dans une mangrove où l’espèce ne s’était encore jamais installée pour se reproduire. Une nouvelle encourageante pour la survie de cette espèce mondialement menacée.

Crabier blanc observé dans la nouvelle mangrove du sud de l’île © GEPOMAY

Contrôle des Héronnières

Chaque année, le GEPOMAY effectue, en début et au cours de la saison de reproduction, des vols ULM sur l’ensemble des mangroves afin de confirmer l’installation des héronnières sur les sites de reproduction et les éventuels déplacements des colonies.

En plus de ces suivis, l’association effectue également des suivis de reproduction à l’aide de drone pour pouvoir analyser si l’espèce se reproduit correctement. Pour l’année 2019/2020, le succès de reproduction est de 0,68.

Héronnière située sur la canopée dans la mangrove © GEPOMAY

Une nouvelle mangrove en 2020-2021

En décembre 2020, le GEPOMAY a observé une colonie de Crabiers blancs établie dans une mangrove située au sud de l’ïle. Jamais l’espèce n’avait été observée en nidification dans cette mangrove. En tout, 23 Crabiers blancs ont été identifiés dont 18 adultes et 5 juvéniles.

D’autres espèces de Hérons y ont également été observé telles que le Héron de Humblot, le Héron cendré, la Grande aigrette, le Héron strié et le Héron garde-bœufs.

Les autres héronnières semblent s’être installées dans les mêmes mangroves qu’au cours de la saison 2019/2020, dans les mangroves de Chiconi-Mangajou, Ironi-Bé, Malamani et Bouyoni. En cette saison, encore aucun couple n’a été observé en réinstallation dans la lagune d’Ambato.

Pour en savoir plus sur les actions du projet sur le Crabier blanc