Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
54%

Dernier atelier de concertation pour une gestion durable du Mérou géant en Guyane !

Le 3 février 2022, le GEPOG a organisé le 4ème et dernier atelier de concertation sur la gestion durable et concertée du Mérou géant en Guyane, l’occasion de finaliser et de prioriser l’ensemble des propositions qui ont émanées de ces quatre ateliers de concertation.
Atelier de concertation © GEPOG

Un travail de concertation

Le 22 octobre 2021, débutait le tout premier atelier de concertation. Depuis, trois nouveaux ateliers ont eu lieu les 28 octobre, 22 novembre et 3 février 2022. Organisés par le GEPOG et co-animés par DialTer et le Graine Guyane, ces ateliers ont eu pour objectif de définir, avec les pêcheurs plaisanciers, socio-professionnels, scientifiques ou encore les services de l’État, des propositions ou pistes d’actions pour mettre en place une gestion durable du Mérou géant et pérenniser certaines activités de pêche.

Le premier atelier organisé le 22 octobre avait pour principal objectif le partage de connaissances sur la bio-écologie du Mérou géant et sur l’état des populations en Guyane, au Brésil et aux États-Unis.

Suite à cela, le 28 octobre, les acteurs de la pêche, associations, services de l’État, collectivités, scientifiques, etc. ont été réunis pour définir des actions ou pistes d’action selon  trois orientations différentes :

  • Favoriser des pratiques individuelles durables ;
  • Créer les conditions de la durabilité des activités (économiques) liées à la pêche au Mérou ;
  • Valoriser les savoirs et savoir-faire locaux sur l’espèce et les pratiques.

Le 22 novembre, les participants ont ensuite poursuivi ce travail pour définir des actions selon trois autres orientations :

  • Développer une activité de pêche de loisirs durable
  • Gérer durablement les stocks tout en soutenant les filières
  • Faire respecter la réglementation en vigueur.

Le quatrième atelier, organisé le 3 février 2022, a permis de finaliser et prioriser ces propositions. Ce sont 12 fiches d’objectif qui ont été définies regroupant une trentaine d’actions qui seront mises en œuvre à court terme pour certaines. Les parties prenantes de ce processus de concertation pourront intégrer des groupes de travail et ainsi mettre en place des projets collectifs pour améliorer les connaissances, favoriser des techniques de pêche durable ou encore pour renforcer l’encadrement des pratiques.

Ces trois ateliers ont réuni respectivement 29,19 et 20 personnes. Le travail est en cours de finalisation et les résultats seront présentés lors d’une réunion de restitution au cours du mois d’avril.

Atelier de concertation © GEPOG

Former pour mieux gérer

Organisée par le GEPOG et dispensée par le Graine Guyane et Dialter, une formation au «dialogue territorial » a été proposée à tous le réseau de l’environnement. Une première session de formation de 3 jours avait eu lieu en avril 2021 dans le but d’aborder et de comprendre la notion de processus de concertation et de dialogue territorial.

Une seconde formation de 3 jours s’est également tenue fin novembre 2021 pour approfondir les connaissances acquises en avril dernier et former les participants aux méthodes relatives à l’animation de processus de concertation.

Cette formation a réuni une trentaine de participants issus du milieu de la protection de l’environnement tels que des salariés d’associations, collectivités locales ou encore de services de l’État. Beaucoup d’apports théoriques et de nombreuses mises en situation ont permis aux participants de se familiariser avec le processus de concertation, de plus en plus utilisé dans les projets où les acteurs concernés sont nombreux et les attentes parfois multiples.

Atelier de concertation © GEPOG