Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
24%

Des résultats scientifiques inquiétants sur le Mérou géant

En Floride, de nouveaux résultats inquiétant font surface après 30 ans de pêche interdite au Mérou géant.

Mérous géants pêchés dans le golfe du Mexique en 1984 © Collection of Don DeMaria.

Une étude réalisée en Floride

Alors que de nouvelles propositions de réouverture de pêche au Mérou géant émergent en Floride, des scientifiques ont mis en avant la présence de lourdes charges de mercure dans ses muscles et le foie à des niveaux connus pour être toxiques pour les humains et capables de provoquer des lésions cérébrales irréversibles chez les jeunes.

96% des mérous goliath dépassent le seuil de risque pour la consommation humaine, certains atteignant 25 fois la valeur tolérée.

Ces informations soulèvent aussi des questions pour la Guyane quant à la contamination en métaux lourds du Mérou géant.

Le GEPOG s’intéressera de près à ce sujet afin d’apporter le maximum de données lors des réunions de concertation prévues dans le Life BIODIV’OM.

Le Mérou géant

Considéré comme l’une des deux espèces de mérous les plus grandes au monde, le Mérou géant peut atteindre une taille de 2,50m pour un poids de 450kg. Il est présent dans les eaux tropicales de l’océan Atlantique, mais a quasiment disparu dans plusieurs localités comme le long de la côte ouest africaine et aux Antilles. L’espèce est actuellement classée « Vulnérable » sur la liste rouge de l’UICN.

Une espèce menacée

Victime d’une surpêche intensive dans les années 1980, l’espèce n’est retrouvée que dans la partie ouest de son aire de répartition. On estime que la perte de leurs effectifs représente 80% de la population mondiale.

L’espèce subit également les conséquences de la dégradation et la perte de ses habitats tels que les mangroves ou les récifs coralliens impactés par des menaces comme l’urbanisation ou le réchauffement climatique.

Pour en savoir plus