Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
28%

Les jeunes mérous de Nassau profitent des BioHuts à Saint-Martin

En Juin 2020, l’Association de Gestion de la Réserve Naturelle de Saint-Martin a effectué son suivi trimestriel sur les BioHuts, ces nurseries artificielles mises en place dans le but de favoriser la recolonisation des poissons sur l’île et notamment de certains mérous comme le Mérou de Nassau et le Mérou géant.

Plongée lors des suivis trimestriels sur les BioHuts © AGRNSM

Résultats du suivi trimestriel

Au cours de ce suivi, l’AGRNSM a observé une très forte colonisation par les poissons en général et quelques juvéniles de mérou de Nassau, ce qui est une très bonne nouvelle pour cette espèce en danger critique d’extinction. Par contre, les BioHut posés dans la mangrove semblent avoir disparu, ne permettant plus d’effectuer les suivis sur cette zone.

Les BioHuts

Les BioHut sont des nurseries artificielles : des petits habitats d’une grande complexité installés pour permettre aux jeunes stades larvaires de se cacher des prédateurs et de grandir toute sécurité.

Ces BioHut limitent la prédation en permettant aux juvéniles ou post-larves de se cacher à l’intérieur de ce système composés de barrières bloquant le passage aux gros prédateurs. Un autre bénéfice de ce système est l’apport en nourriture au sein même de l’habitat, devenant le support où se développe une faune et une flore diversifiées (grilles, coquilles d’huîtres vides, cordages en fibres de coco…).

Faciles à mettre en place (40 BioHut par jour) et composés de bois, d’acier et de coquilles de mollusques, ces BioHut peuvent être installés sur des infrastructures portières ou des marinas pour en restaurer la fonction écologique de nurserie perdue par l’aplanissement du substrat.

A Saint-Martin, ces nurseries artificielles sont installées sur des structures telles que des habitats artificielles, des mouillages, un ponton et dans la mangrove.

A terme, ces huttes de biodiversité peuvent contenir plus de 150 espèces de faune et flore. Ces dispositifs innovant permettront de surveiller les arrivages de mérous et d’autres espèces de poissons, qui auraient échappé aux CARE (collecteurs lumineux).

Pour en savoir plus sur les actions mises en place pour protéger le Mérou de Nassau et le Mérou géant