Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
28%

Nouveau comité de pilotage pour Saint-Martin

Après un comité de suivi organisé en juin dernier réunissant différents experts, la Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin a organisé en juillet un nouveau Comité de Pilotage, l’occasion de présenter aux membres du COPIL les avancés et les impacts du confinement sur les actions du LIFE BIODIV’OM.

COPIL à Saint-Martin © AGRNSM

Le COPIL

Un comité de pilotage (COPIL) est composé de différents acteurs locaux et membres impliqués dans le projet. Le comité s’assure du bon déroulé des opérations en fonction des objectifs et entretien une dynamique au sein des différents acteurs impliqués. A Saint-Martin, le COPIL du LIFE BIODIV’OM est composé de :

  • de la Préfecture,
  • de la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL),
  • de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) et de l’Office Nationale de la Chasse et de
  • la Faune Sauvage (ONCFS),
  • de la Direction de la Mer,
  • de la Collectivité de Saint-Martin,
  • du Conseil Économique, Social et Culturel,
  • du Conservatoire du Littoral,
  • des spécialistes et experts scientifiques locaux,
  • des professionnels de la Mer (Association Métimer),
  • des socio-professionnels,
  • des autres associations locales,
  • du bureau et des salariés de l’AGRNSM.

Les avancées et les impacts du COVID

Dans le cadre du Life BIODIV’OM, la Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin effectuaient pour 2020 les actions suivantes :

Actions de sensibilisation sur les mérous dans les classes. En 2020, 7 interventions scolaires ont été réalisées en début d’année 2020, avec plus de 290 élèves sensibilisés. Suite à la pandémie de COVID, les interventions ont été stoppées et seront reprises à la rentrée scolaire de septembre si les conditions sanitaires le permettent.

Suivi des nurseries artificielles « BioHuts ». Mis en place en début d’année 2020, les nurseries artificielles sont suivies régulièrement. Les suivis trimestriels ont pu être réalisés en février (juste avant le confinement) et en juin. Ils continueront ainsi à être effectués à chaque trimestre de l’année 2020.

Suivi des BioHuts © AGRNSM

Suivi des populations de mérous. Débutés en 2019 sur 8 stations sous-marines, un des deux comptages annuels de 2020 a été réalisé dès le début du déconfinement. Le prochain aura lieu à la fin du deuxième semestre.

Étude de la colonisation larvaire à Saint-Martin. Lancé en début 2020 pour une période de 6 mois, cette étude a pour but d’échantillonner les populations de poissons au stade post-larve avant la colonisation des fonds sous-marins côtiers. Après l’analyse de ces prélèvements, les résultats permettront d’en apprendre davantage sur les espèces qui fréquentent les eaux de Saint-Martin. Ce protocole doit être réalisé rigoureusement une fois par mois, à la nouvelle lune, et sur des périodes prévisionnelles de colonisation par les post-larves de mérous, déterminées par les études du cycle de vie de ces poissons.. Compte-tenu de la situation, le protocole a été stoppé pour l’année 2020 et reporté en 2021.

Mise en place de la PCC © AGRNSM

Enquêtes sur les pratiques de pêches sur les mérous. Devant débutées en 2020, ces enquêtes ont pour objectif d’en apprendre davantage sur les pratiques de pêche des professionnels et des plaisanciers afin de mettre en place une gestion durable de pêche sur l’île. La réalisation de ces enquêtes est en cours de programmation pour une bonne adaptation au contexte sanitaire.