Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
18%

Premiers nids de Crabier blanc pour l’année 2019

En octobre 2019, le GEPOMAY a effectué leur second vol ULM de la saison 2019-2020 dans le but d’identifier les héronnières et de caractériser leurs déplacements. Un second vol qui a permis de statuer sur un début de reproduction des Crabiers blancs de par l’observation de plusieurs couples en nidification.

Vol pour le suivi des héronnières © Gilles ADT

Un premier vol effectué en août

Pour la saison 2019-2020, un premier vol ULM a été effectué le 8 aout et avait permis de confirmer l’installation de héronnières sur trois sites de reproduction parmi les cinq connus. A première vue, seuls des hérons garde bœufs étaient installés.

Un second vol ULM en octobre

Ce second vol confirme le début de la saison de reproduction de l’espèce à Mayotte. L’espèce semble effectivement avoir débuté sa reproduction dans les mangroves de Chiconi-Mangajou et Ironi Bé mais pour le moment aucun individu n’a été observé dans les mangroves de Dzoumogné, Ambato et Malamani alors que l’espèce y nichait l’année dernière. Plusieurs causes sont suspectées sur l’absence de l’espèce sur ces sites notamment le dérangement de par la présence de nuisances sonores. La population totale est peut-être également uniquement concentrée sur deux sites cette année. Une installation plus tardive sur ces sites au cours de la saison n’est pas non plus exclue.

Les actions du GEPOMAY

Afin d’en savoir davantage, le GEPOMAY réalisera le suivi régulier des héronnières par drone et ULM, effectuera des comptages des populations présentes à Chiconi et Ironi Bé pour voir l’évolution de la population nicheuse et prendra contact avec les structures de suivi des autres îles de l’Océan Indien : Asity Madagascar, Mohéli dans l’hypothèse que certains individus de l’espèce aient quitté Mayotte pour aller nicher là-bas.