Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
28%

Prospection de terrain sur la Presqu’île de la Caravelle

Le 12 août 2020, les agents du Parc Naturel de Martinique se sont rendus sur la Presqu’île de la Caravelle dans le but de faire les premières prospections terrain en vue du lancement des campagnes de piégeage des prédateurs du Moqueur gorge blanche et d’initier les stagiaires actuels aux enjeux de protection de l’espèce.

Visite de l’habitat du Moqueur gorge blanche © Yoann PELIS

La visite de terrain

Au cours de la matinée, deux agents du PNM ont effectué une visite de la Réserve Naturelle Nationale avant d’aller sur le sentier de la RNNC. Cette visite fut l’occasion de mettre en avant les actions mises en place entre 2010 et 2015 dans le cadre du LIFE+ CAP DOM et celles qui seront déployées au travers du LIFE BIODIV’OM en faveur du Moqueur gorge blanche. Les agents ont ainsi prospecté les nids actifs de Moqueur gorge blanche au niveau du hotspot, explicité le protocole de piégeage des prédateurs qui sera mis en place prochainement sur le site et présenté les principales essences végétales (gaulettes) utilisées pour la confection des casiers de pêche.

Suite à cela, les agents et les stagiaires ont effectué une halte au « village des pêcheurs » dans le Bourg de Tartane afin d’observer les casiers traditionnels et de rencontrer un marin pêcheur. Ensuite, des temps d’échanges sur les missions menées par le PNM, sur le métier de Gardien de l’environnement et sur le projet de corridor écologique ont été réalisés au niveau du hotspot de Pointe Rouge, site du Conservatoire du Littoral co-géré par le PNM et l’ONF.

Les actions de protection du Moqueur gorge blanche

 Menacée par la fragmentation et la perte de l’habitat à travers l’urbanisation, les activités agricoles, et les prélèvements des supports de nidification, l’espèce est également impactée par la prédation par les espèces exotiques envahissantes telles que le Rat noir et la Petite mangouste indienne.

Afin de faire face à ces menaces, le Parc Naturel de Martinique mettra en place un dispositif participatif de gestion des prédateurs, la « Brigade Moqueur » et proposera des matériaux alternatifs pour la construction des nasses de pêche. Enfin, un corridor écologique sera créé afin d’augmenter les surfaces habitables de l’espèce et reconnectera ainsi des zones plus ou moins isolées.

Pour en savoir plus sur les actions du LIFE sur le Moqueur gorge blanche