Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
30%

Reportage sur le Moqueur gorge blanche en Martinique

Ce lundi 05 octobre 2020, le Parc Naturel de Martinique a accueilli des journalistes de France Télévisions sur la Réserve Naturelle Nationale de la presqu’île de la Caravelle (RNNC), dans le cadre du tournage d’un reportage sur le thème des espèces mondialement menacées, suite à la publication en début d’année de la liste rouge nationale UICN portant sur la faune de Martinique. Le reportage sera publié le Samedi 24 octobre sur France 2.

Les équipes du PNM et de France TV au cœur même de l’habitat du Moqueur gorge blanche © Christelle BERANGER/PNRM

Focus sur les Espèces Exotiques Envahissantes

Pour illustrer ce sujet, les enjeux de conservation du Moqueur gorge blanche (Ramphocinclus brachyurus) ont été présentés.

L’objectif de cette matinée de terrain était de réaliser des prises de vue afin de communiquer d’une part sur les menaces qui fragilisent localement cette espèce, et de valoriser d’autre part les actions antérieures menées et celles prévues sur le territoire pour la préserver.

Les équipes de PNM et de France TV en plein tournage © Yoann BELROSE/PNRM

Au cours de ce tournage, plusieurs sujets ont été abordées, les études et les actions de conservation menées en faveur de l’espèce (travaux du Life + CAP DOM, suivis scientifiques, etc.) mais un focus a été notamment fait sur la prédation par les Espèces Exotiques Envahissantes telles que le Rat noir (Rattus rattus) et la Petite mangouste indienne (Urva auropunctata), ainsi que par d’autres mammifères introduits comme le Chat domestique (Felis catus) et l’Opossum commun dit Manicou (Didelphis marsupialis).

Les agents du PNRM ont expliqué l’impact de la prédation sur la survie du Moqueur gorge blanche. Ils ont également souligné l’importance des actions menées concrètement afin de réguler les populations de prédateurs et de suivre les tendances d’évolution de cette espèce d’oiseau en Martinique.

Moqueur gorge blanche © Frantz DELCROIX

A cet effet, la méthodologie de piégeage mécanique qui sera déployée dans le cadre du Life BIODIV’OM a été abordée. Les deux techniques de capture au moyen des cages « à mangoustes » et des pièges néo-zélandais (A24) ont été présentées. De même, le protocole de suivi du succès reproducteur de R. brachyurus a été expliqué et diverses prises de vue illustrant ces opérations ont été réalisées par l’équipe de tournage.