Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
40%

Reproduction du Crabier blanc : Bilan 2020-2021

Les mangroves de l’île de Mayotte sont des milieux écologiques particulièrement riches. On peut y observer l’espèce d’oiseau la plus en danger de ce territoire : le Crabier blanc. La saison de reproduction 2021-2022 du Crabier blanc ne va pas tarder, l’occasion pour faire le bilan sur le suivi de cette espèce par le Groupe d’Etudes et de Protection des Oiseaux de MAYotte (GEPOMAY) dans le cadre du Life BIODIV’OM.

Suivi et identification des nids de Crabiers blancs au sein des héronnières © GEPOMAY

Bilan 2020-2021 : une hausse à relativiser

Pas moins de 281 couples ont été comptabilisés sur la saison 2020-2021, c’est une observation plus importante que les années précédentes (2019-2020 : 279 couples ; 2018-2019 : 144 couples ; 2017-2018 : 182 couples).  Ces nombres sont encore actuellement peu interprétables et non comparables. En effet, le protocole de suivi du Crabier blanc est en évolution constante et, cette saison encore, de nouvelles préconisations ont été rédigées pour l’améliorer. La mise au point d’un protocole précis permet une meilleure observation des individus, une diminution des biais et l’assurance d’obtenir des résultats comparables d’année en année pour la suite.

Même conclusion avec les résultats du calcul du succès de reproduction de ce héron. Le succès reproducteur moyen pour la saison 2021-2021 est de 0.56 avec 157 jeunes à l’envol contre 0.65 en 2019-2020 et 0.93 en 2018-2019. Il est difficile encore de savoir si ces chiffres sont réellement en baisse.

Le site principal de reproduction du Crabier blanc est Madagascar. Cet oiseau ne se reproduit que dans 3 autres îles du monde dont Mayotte, un territoire de reproduction donc primordial pour l’espèce. Il est aujourd’hui certain que les actions de protection du projet Life BIODIV’OM sont pertinentes et nécessaires pour la survie de l’espèce.

Crabier blanc © Gilles ADT