Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
62%

Savanes de Guyane

Réduction de l’impact de l’Acacia mangium et du Niaouli

  • Depuis 2018, plusieurs actions de lutte contre l’Acacia mangium ont eu lieu sur 2 sites différents permettant de préserver 6 477 ha de savanes : la Savane des Pères et le Centre Spatial Guyanais. L’espace protégé « Pripri de Yiyi » a également été protégé des acacias soit une surface totale de 34 477 ha en comptant les 3 sites.
  • Action de lutte contre l’Acacia mangium sur la savane de Wayabo en mars 2022 : 50 hectares de savanes protégés
  • En 2019, des tests ont été réalisés sur des adultes de Niaouli dans le but d’identifier les méthodes optimales de lutte. Ces parcelles ont ensuite été suivi jusqu’en septembre 2021.
  • Un test au buldozer sur une parcelle de Niaouli de 2000 m2 a été fait en décembre 2020.
  • Des tests sur l’épuisement de la banque de graines de Niaoulis ont été menés d’avril à août 2021.
  • 1 action de lutte à grande échelle a été effectuée contre le Niaouli en 2022

   

Remplacement des usages de l’Acacia mangium

  • En 2019, 10 plantes locales ont été identifiées comme plantes de substitution aux différents usages de l’Acacia mangium.
  • En 2020, des semences ont été récoltées et des tests de stockage et de germination ont été réalisés en pépinière.
  • Plantation de près de 4000 essences locales sur une parcelle test à Iracoubo en 2022

   

Transfert des compétences

   

Sensibilisation et communication

  • 1 clip de sensibilisation et 1 vidéo pour les réseaux sociaux
  • 2 dépliants sur l’Acacia mangium et le Niaouli
  • Actualisation de la plateforme Faune-Guyane et création d’un dépliant et d’un duo de kakemonos pour promouvoir ce portail
  • 6 panneaux de sensibilisation installés sur les parcelles du CSG, au Lycée agricole de Matiti et sur les terrains du Conservatoire du Littoral
  • 1 jeu de rôle a été créé en 2021 dans le but d’améliorer la gestion des espèces exotiques envahissantes en faveur des savanes. Il a été testé lors de 7 sessions en 2021
  • 4 communiqués de presse
  • 33 interventions scolaires permettant de sensibiliser près de 500 élèves
  • 5 conférences universitaires en présence de près de 80 élèves
  • 1 réunion publique