Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
18%

Mayotte

Description générale

Mayotte est un ensemble d’îles de l’Océan Indien situées dans le canal du Mozambique dont les deux principales sont nommées Grande-terre et Petite-terre. D’une superficie de 376 km², Mayotte possède un récif corallien de 160 km de long qui entoure un des plus beaux lagons du monde. Le département est riche en biodiversité marine et terrestre, tant au niveau de la flore que de la faune.

Les sites d’étude

 La lagune d’Ambato

La lagune d’Ambato

D’une superficie de 23ha, ce complexe de zones humides comprend une lagune d’eau saumâtre séparée de l’océan et insérée dans un paysage urbain. Elle présente également une mangrove à palétuviers d’une seule espèce, rare sur le territoire, site de reproduction du Crabier blanc. Ce site fera notamment l’objet de lutte contre les cultures illégales, de restauration des sites d’alimentation du crabier blanc mais aussi d’actions de lutte contre le rat et de mise en place d’un mirador qui permettra de protéger ce site de reproduction.

 Les mangroves

Les mangroves

Paysage caractéristique du littoral des zones tropicales, cette forêt d'arbres appelés palétuviers poussant au bord ou dans l'eau sert de site de reproduction au Crabier blanc. A Mayotte, l’espèce niche dans les mangroves d’Ironi-bé, de Chiconi/Mangajou, de Dzoumogné et de Chirongui pouvant s’étendre sur plus de 650 ha. Des actions de protection des sites et de lutte contre les rats seront mises en place au sein de ces mangroves. .

 Le lac Karihani

Le lac Karihani

Le lac Karihani est le seul lac naturel d’eau douce de Mayotte. Il s’agit du principal site d’alimentation de l’espèce, jusqu’à 112 individus y ont été recensés en novembre 2013 et accueille des individus en quasi-permanence.

 Les retenues collinaires

Les retenues collinaires

Créées pour les besoins en eau potable, ces zones humides artificielles se remplissent en saison des pluies et servent à pallier le manque d’eau dans les rivières en saison sèche. Elles constituent également des réservoirs de biodiversité comme en témoigne la présence de nombreuses espèces d’oiseaux et une flore particulière.

 Les prairies humides

Les prairies humides

Outre leur rôle de protection du littoral et de stockage d’eau, ces prairies offrent également des sites d’alimentation favorables à l’avifaune, notamment le Crabier blanc. Les principales sont les prairies humides de Malamani, Tsimkoura et Tsararano.