Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
30%

Succès aux Îles Caïmans pour le Mérou de Nassau

Une nouvelle étude du « Grouper Moon Project » a démontré le rétablissement des populations de mérous de Nassau dans les îles Caïmans en réponse aux actions de gestion qui ont été mises en œuvre par le gouvernement.

Mérous de Nassau © Dr Mary Gillham Archive Project

Un constat alarmant

Le Mérou de Nassau est une espèce plutôt solitaire et difficile à approcher. Cependant, en période de reproduction les individus parcourent de longues distances et se regroupent par dizaine de milliers, c’est le moment du « frai ». Cependant, ces agrégations ont entrainé leur disparition, facilitant ainsi leur capture par les pêcheurs ciblant ces zones de reproduction.

En raison de cette surpêche pendant les saisons de frai, la plupart des zones de reproduction de la région ont disparu et les seules restantes ne contenaient pas plus de 1000 individus. Au vue de son état et des menaces pesant sur l’espèce, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature a classé l’espèce en « danger d’extinction » au niveau mondial.

Actions de conservation

Au vue de son constat à l’échelle de la région, le gouvernement des îles Caïmans réagit et décide d’interdire la pêche sur les sites d’agrégation pendant la saison de frai à partir de 2003.

Pendant ce temps, la Reef Environmental Education Foundation (REEF), une organisation à but non lucratif de conservation marine, lance le « Grouper Moon Projet » en partenariat avec le Département de l’environnement des îles Caïmans (CIDOE), pour développer une méthode de suivi des agrégations restantes aux îles Caïmans basée sur la réalisation de marquage et de transects vidéos permettant ainsi d’estimer plus précisément le nombre annuel de poissons dans ces agrégations.

Après avoir examiné les données collectées par le « Grouper Moon Project » en 2016, le gouvernement lance une politique de pêche encore plus restrictive, interdisant toute pêche au Mérou de Nassau pendant la saison de frai hivernale et impose des quotas et des tailles à respecter sur les individus pouvant être conservés.

Résultats

En réponse aux décisions imputées par le gouvernement des îles Caïmans, l’étude actuelle du « Grouper Moon Project » démontre que la population de Mérous de Nassau a plus que triplée en 10 ans. À Little Cayman, la population agrégée est passée d’environ 1 200 individus en 2009 à plus de 7 000 en 2018.

Cette étude est la première à montrer un rétablissement durable des populations de mérous de Nassau après l’effondrement induit par la pêche.

Pour en savoir plus – Publication originale