Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
54%

Un accompagnement dans la lutte contre le Bulbul orphée à La Réunion

Experte en lutte contre les espèces invasives situées aux Îles Canaries, Susana SAAVEDRA était présente lors du séminaire LIFE BIODIV’OM sur l’île de La Réunion, organisé par le Parc national de La Réunion. Suite à ce séminaire, cette experte est restée quelques jours sur l’île afin d’accompagner la Société d’Etudes Ornithologiques de La Réunion (SEOR) sur leurs actions de lutte contre le Bulbul orphée, oiseau introduit et invasif à La Réunion.
Apprentissage des méthodes de capture – SEOR

Le Bulbul orphée à La Réunion

Le Bulbul orphée est originaire d’Asie tropicale, de l’inde à l’Asie du sud-est en passant par la Chine. Importé à l’île Maurice en 1892, le Bulbul orphée Pycnonotus jocosus a été introduit en tant qu’oiseau de cage en 1972 sur l’île de La Réunion où il est également appelé « Merle de Maurice ».

Installé à la base dans le sud de l’île, l’espèce a colonisé toutes les régions basses du territoire et se retrouve également au sein de certaines forêts primaires. A La Réunion, comme dans d’autres territoires où elle a été introduite, l’espèce est considérée comme un nuisible qui pille notamment les cultures et les arbres fruitiers. Certaines études ont également démontré sa capacité à faciliter la dissémination des graines d’espèces végétales envahissantes. L’espèce consomme également des insectes, graines et même les couvées d’oiseaux. Elle est ainsi considérée comme concurrente et prédatrice de certaines espèces endémiques telles que le Bulbul de Bourbon et présente un danger pour le Tuit-tuit, oiseau endémique en danger critique d’extinction.

Bulbul orphée – MallaurieBrach

Un partage d’expérience

En 2019, un salarié de la SEOR s’est rendu en Polynésie française pour réaliser un compagnonnage avec l’association ornithologique SOP Manu dans le but de découvrir les actions de lutte déployées pour préserver un oiseau endémique, le Monarque de Tahiti, fortement impacté par certaines espèces introduites comme le Rat et le Bulbul à ventre rouge, une espèce introduite, prédatrice des couvées du Monarque de Tahiti.

En novembre 2021, le Parc national de la Réunion (PNRun) organisait le premier séminaire technique sur la thématique « Acquisition de connaissances et lutte contre les espèces exotiques envahissantes ». A cette occasion, la SEOR invitait Susana SAAVEDRA, une experte de la lutte contre les EEE venue tout droit des îles Canaries. Cette dernière avait notamment travaillé avec l’association SOP Manu sur la lutte contre le Bulbul à ventre roux dans le cadre de la protection du Monarque de Tahiti.

Ainsi, suite à ce séminaire, Susana SAAVEDRA est restée quelques jours avec la SEOR afin de les accompagner et de les conseiller dans la lutte contre le Bulbul orphée sur l’île de La Réunion.

Durant trois jours, Susana SAAVEDRA a notamment enseigné aux agents de la SEOR la réalisation de pièges utilisés pour la capture de bulbuls, merles ou perruches invasives ainsi que l’importance de la notion de bien-être animal dans ce type de protocole. Deux journées ont également été organisées sur le terrain afin de découvrir deux zones à enjeux pour le Tuit-tuit, la Plaine d’Affouche et la Plaine des Chicots. Ces journées ont notamment permis d’affiner les stratégies à mettre en œuvre en faveur de la protection du Tuit-tuit.

Quelles suites ?

La SEOR et Susana SAAVEDRA travaille ensemble à l’élaboration d’une stratégie sur le long terme à mettre en œuvre sur le territoire réunionnais. Dans le cadre de cette stratégie future, des discussions et des réunions sont en cours, notamment avec la DEAL de La Réunion. Un travail est également en cours avec une élève avocate afin de travailler sur la réglementation en vigueur à La Réunion et sur les possibilités de modification de l’arrêté existant afin d’optimiser la lutte contre cette espèce exotique envahissante.