Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
30%

Un drone pour protéger le Tuit-tuit : une première à La Réunion

Après une phase test en début d’année sur quelques hectares, la SEOR a lancé début septembre la phase opérationnelle de dératisation à l’aide d’un drone, une première sur l’île de La Réunion. Dans quels buts ? Pourquoi utiliser un drone ? On vous dit tout !

Les équipes de DroneTech et de la SEOR © SEOR

Un objectif : limiter l’impact des prédateurs sur le Tuit-tuit

Pour protéger le Tuit-tuit l’association SEOR mène des campagnes de gestion des rats depuis près de 20 ans. Ces opérations, indispensables pour limiter le risque de prédation sur les nichées de cet oiseau en danger critique d’extinction, ont lieu chaque année entre mai et septembre, et ont permis de multiplier la population de Tuit-tuit par 6 depuis 2003 !

La méthode consiste à approvisionner en raticide des postes de dératisation placés dans la forêt, à l’endroit où les couples de Tuit-tuit sont installés : ainsi ce sont plus de 1600 postes qui sont relevés tous les ans, ce qui représente pas moins de 50km de « lignes » de dératisation.

Bien qu’elle ait fait ses preuves, cette technique a des limites. En effet, l’aire de répartition du Tuit-tuit s’étend de plus en plus, et certains couples s’installent à présent dans des endroits totalement inaccessibles par l’homme, ce qui nécessite l’utilisation d’une nouvelle technologie pour assurer leur protection.

Un drone pour aider à la protection du Tuit-tuit

Tuit-tuit © Jaime MARTINEZ

Ainsi en 2020, dans le cadre du projet LIFE BIODIV’OM, la SEOR a fait intervenir la société 2Tech qui a développé spécifiquement un modèle de drone innovant capable de porter une charge de raticide de 5kg. Un largueur de raticide unique, avec une i.e. capable de larguer du raticide sous format de tablette, a également été conçu pour l’occasion. Aucun autre largueur de ce type n’existe sur le marché.

Après une préparation minutieuse auprès des organismes réglementaires (aviation civile, PGHM…) et des gestionnaires partenaires du projet (ONF et Parc National de la Réunion)  une première mission a été menée entre le 31/08 et le 04/09/2020. Ainsi 135 hectares ont pu être dératisés dans la forêt de la Roche Ecrite en moins de 5 jours !

Au cours de la prochaine saison de reproduction, un suivi particulier sera réalisé pour estimer le nombre de poussins de tuit-tuit qui s’envoleront de ce secteur enfin protégé de la menace prédateur et sur lequel aucun poussin n’a encore été observé malgré la présence de 6 couples de Tuit-tuit dans la zone depuis plusieurs années.

Pour en savoir plus sur les actions mises en place pour protéger le Tuit-tuit

21/09/2020