Menu
Protégeons la biodiversité menacée des Outre-mer
30%

Un investissement sans relâche pour assurer la protection du Tuit-tuit à La Réunion

Depuis deux ans, les chantiers participatifs de dératisation à La Réunion ont lieu dans le cadre du projet LIFE BIODIV’OM. Des centaines de bénévoles s’inscrivent chaque année pour participer à la protection du Tuit-tuit, une espèce emblématique de La Réunion. En cette fin d’année 2020, la Société d’Etudes Ornithologiques de La Réunion (SEOR) dresse le bilan.

Le Tuit-tuit, espèce endémique menacée de La Réunion © Franck THERON

Une année chamboulée mais un bilan plus que positif

En 2020, l’action a été perturbée par les mesures sanitaires en lien avec la Covid. Le début de la dératisation a été retardée, mais l’engouement des bénévoles pour préserver la biodiversité locale suite au confinement a permis de compenser ce retard. Seul un secteur n’a pas pu bénéficier de la deuxième session de dératisation.

Résumons les chantiers participatifs de 2020 en quelques chiffres :

  • 18 nuits passées à la Roche-Ecrite et donc autant de caris ! Et 38 journées de dératisation
  • 155 bénévoles dont 29 qui se sont déjà investis les années précédentes
  • 41 couples de Tuit-tuit protégés !
  • 5 salariés SEOR à encadrer et organiser les sessions
  • 3 salariés qui ont assuré tous ces jours de terrain pour cause de collègues blessés ou sur des dossiers urgents
  • 13 Chefs de brigade, dont 4 nouveaux en 2020, qui se sont engagés sur 5 années

« La LPO remercie tous les bénévoles, les chefs de Brigade, les salariés de la SEOR, les agents du Parc National de La Réunion et les associations TARA, ROTARACT CDN et BEST RUN pour leur contribution ayant permis la bonne réalisation de ces actions de protection ! » Florent BIGNON, chargé de projet Outre-mer International

En 2003, l’espèce frôle l’extinction

Uniquement présent sur l’île de La Réunion et vivant au cœur du Massif de la Roche-Ecrite, ce petit passereau a presque disparu en 2003 avec seulement 7 couples identifiés dans le monde, à La Réunion. En danger critique d’extinction, l’espèce est classée au stade de menace le plus important, celui précédant son extinction à l’état sauvage. En cause, les espèces exotiques envahissantes telles que le rat qui attaquent les œufs et les poussins du Tuit-tuit.

Depuis quelques années, les acteurs locaux ont déployé des actions de dératisation afin de limiter l’impact de la prédation, ce qui porte désormais ces fruits puisque la population de Tuit-tuit est estimée à 41 couples en 2020. Encore extrêmement fragile, la SEOR continue ces actions de dératisation et a lancé depuis 2019 la « Brigade Tuit-tuit », composée de salariés de la SEOR et de bénévoles afin de réaliser des chantiers participatifs de dératisation le week-end et ainsi participer à la protection du Tuit-tuit.

Pour en savoir plus sur les actions de protection du LIFE BIODIV’OM sur l’espèce

www.seor.fr